Gâteau Pêche-Coco

Ahhh… début septembre et ses fruits d’été bien mûrs… Mes parents, revenus du Portugal, m’ont ramené une caisse de pêches parfumées et juteuses. Ne pouvant pas les garder longtemps (et ne pouvant pas manger des pêches toute la journée…) j’ai voulu les mettre dans un gâteau. Bah oui, autant les essayer pour tout : crues, cuites en compote, dans des smoothies, dans des gâteaux ou des tartes…

Devant faire un dessert pour mes copains amoureux de mes Heaven Cupcakes j’ai donc fait une base de gâteau à la noix de coco, quasiment la même que ces cupcakes. Le résultat est très doux.

***

Gâteau Pêche-Coco

Pour 6-8 personnes :

– 200 ml de farine bise bio

– 70 ml de farine de riz complète bio

2 cc de poudre levante contenant du bicarbonate de soude bio

– 1/4 cc de sel (de Guérande)

– 200 ml de crème de coco Kara + 50 ml d’eau (ou 250 ml de lait de coco Ayam)

– 50 ml d’huile de sésame bio

– 50 ml de rapadura bio

– 2 sachets (de 8 g) de sucre vanillé bio

– 2 pêches jaunes

– 1 tasse (250 ml) de noix de coco râpée bio + 1 poignée

Préchauffer le four à 180°C. Garnir un moule à gâteau de papier cuisson.

Dans un saladier, mélanger les farines avec la poudre levante et le sel.

Dans un bol, fouetter la crème de coco et l’eau (ou le lait de coco) avec l’huile, la rapadura et le sucre vanillé.

Verser le liquide sur le mélange farineux et mélanger juste assez pour incorporer le tout. Verser la noix de coco en poudre et mélanger rapidement.

Couper les pêches en quartiers, les peler puis les couper en cubes. Les ajouter à la pâte délicatement pour bien les enrober. Verser alors la pâte dans le moule. N’hésitez pas à “égaliser” la pâte dans le moule pour que le dessus soit plus ou moins lisse. Parsemer un peu de noix de coco râpée sur le dessus et mettre au four. Faire cuire 35-45 minutes, ou lorsqu’un couteau inséré au centre du gâteau en ressort sec.


Festival de la Cause Animale

Samedi 4 septembre 2010 aura lieu le Festival de la Cause Animale à Paris, place Joachim  Du Bellay, métro Châtelet-Les Halles (sur la place de la Fontaine des Innocents) de 14h00 à 18h00.

Au programme de nombreux stands : DDA, L214, Fourrure Torture, Sea Shepherd, Rassemblement Anti-Chasse, Coalition Anti-Vivisection, VegMag, AVF, UMV, Paris Vegan Day…

Des vidéos seront projetées, et vous pourrez vous restaurer sur place avec des sandwiches vegans de Vegan Snack, mais aussi les fabuleux cupcakes de VG-Zone (faits par ma copine VG Power)

Venez nombreux!

Site officiel

Voy Alimento

23, rue des Vinaigriers

75010 Paris

Métro : Jacques Bonsergent (ligne 5)

Bus : Strasbourg-Magenta (65, 56)

tel : 01.42.01.03.44

www.voyalimento.fr

Ouvert du mardi au samedi : de 12h à 20h, le dimanche : de 12h à 19h. Déjeuner en semaine de 12h à 14h. Brunch le weekend de 12h à 15h le samedi, de 12 à 18h le dimanche.

Boutique de plantes amérindiennes avec une petite salle restaurant ouvert pour le déjeuner.

***

A deux pas du Canal Saint-Martin, petit quartier d’artistes, se situe un sympathique boutique-restaurant végétalien. En rentrant, on se retrouve au milieu de grosses boites cylindriques semblables à des tambours ouverts, remplis de sachets et bouteilles de produits tous plus exotiques les uns que les autres. Fèves de cacao, ayguamento, acai, maca, maïs mauve, lucuma, beurre de cacao, etc. tous viennent des Amériques (Centrale, du Sud, du Nord).

Leurs valeurs : “L’ensemble de nos produits est issu de la cueillette sauvage ou de l’agriculture biologique.

Au delà d’une qualité optimale, notre sélection se conforme à la préservation des espèces récoltées, de leur milieu de culture et au respect d’un commerce équitable.

Lorsque l’on vient acheter des produits, que ce soit pour un but cosmétique ou en complément alimentaire ou pour s’en servir dans des recettes de cuisine, l’accueil est très ouvert, très agréables et on vous propose toujours de goûter des boissons ou infusions de certaines plantes selon disponibilité.

La première fois que je m’y suis rendue, j’ai acheté des pépites de cacao cru et du maïs violet. On m’a fait goûter une boisson à base de ce dernier et nommé Purple Power : infusion de maïs mauve + jus de pomme + gingembre, très rafraichissante et énergisante. On m’a proposé de venir déjeuner pour découvrir ces plantes dans la cuisine, mais d’essayer la semaine et le weekend. En effet, la semaine, c’est une jeune femme qui cuisine, et le weekend c’est un monsieur qui s’occupe du brunch.

J’y suis donc retournée dimanche dernier en compagnie d’une amie. On m’avait dit qu’il ne fallait pas réserver, alors nous sommes arrivées vers 12h30. Et nous avons bien fait car la salle ne comporte que 14 couverts (1 grande table de 6 places, et 2 petites de 4 places) et elle s’est assez vite remplie (essentiellement des touristes américains)

Le décor est très joli, simple, naturel, le bar visible avec des pots en verre contenant les différentes épices, beaucoup de bois.

Le service est très sympa, cool et détendu, bien conseillé. Nous nous sommes décidées pour 2 assiettes Voy et 1 assiette de blinis, et 2 smoothies comme boissons. Les boissons sont arrivés dans de jolis verres tout simples : banane-klamath-maca pour mon amie, lucuma-maca-caroube pour moi. J’ai goûté les deux, bien sûr et ils devaient être “dilués” avec du lait d’avoine, ce qui rendait le tout très onctueux et doux. Celui au klamath (le vert, couleur donnée par cette algue) a un petit goût herbacé adouci par la banane (dont on ne sent pas le goût mais légèrement l’odeur) Celui au lucuma est plus encore doux, un peu comme des biscuits trempés dans un petit verre de lait et tous fondants… un souvenir d’enfance au coin du feu… (d’ailleurs, le serveur nous avait dit que le lucuma avait une saveur assez “maternelle”, je confirme! Moi qui adore la comfort-food, j’étais servie)

Les assiettes Voy sont venues peu de temps après : des rondelles de banane accompagnées de graines germées, le tout recouvert de fèves de cacao concassées, de poudre d’acérola (qui donne la couleur violet), de sirop de yacon et de beurre de cacao en copeaux (dit “parmesan style”) La banane en salade, je n’avait jamais essayé… eh bien j’en referais chez moi! Le mariage sucré (banane, acérola, sirop de yacon) avec l’amertume des fèves de cacao et des graines germées est tout simplement un délice de saveurs! Les ingrédients ont beau être super-vitaminés, rien qu’au goût et aux sensations, on se retrouve immédiatement sur un petit nuage… une vraie assiette bien-être (“bem estar” comme aiment le dire les Brésiliens)

Est arrivé ensuite ce que nous attendions (presque en trépignant comme des écolières devant un spectacle de marionnettes) : l’assiette de blinis! Le serveur a eu la gentillesse de nous en mettre 3 au lieu de 2 (comme nous avions précisé que nous voulions 1 assiette pour 2) Donc 2 blinis au maïs mauve et 1 au lucuma. Celui au lucuma et un violet étaient recouvert d’une tartinade courgettes-curcuma extrêmement orgasmique (si, c’est vrai… mais je suis amoureuse des courgettes déjà, alors ça ne compte pas) Le dernier violet était tartiné d’une tartare d’algues (j’ai vu le pot de Bord-à-Bord, le meilleur tartare d’algues dans le commerce!) Les deux types de crêpes (vegans, bien sûr) étaient bien moelleuses et excellentes, pas du tout lourdes, ça se mange tout seul (faut mâcher quand même, hein). Une petite préférence tout de même pour ceux au maïs mauve.

Nous avons quand même pris un dessert, parceque… voilà, quoi. Le dessert du jour était une douceur au maïs mauve, recouverte d’une mousse au lait de coco avec lucuma et caroube. Servies dans un petit verre (15 cl?) ces petites douceurs ce mangent sans se faire prier. La texture violette rappelle un peu un croisement gelée-compote, mais il s’agit en fait du kuzu dilué dans du jus de pomme réduit à la casserole qui donne ce résultat (pas d’agar-agar, donc) La mousse est un véritable Eden pour le palais (ma copine était d’ailleurs au 7e ciel) Le tout parsemé de pépites de cacao (fèves) pour un petit plaisir croquant. Un mariage (à trois) parfait.

O nous a aussi fait goûter (et sentir) quelques produits dans leurs petits bocaux en verre : feuilles de stevia, fèves de cacao concassées, ayguamento, racines de yacon séchées et en fines rondelles…

Nous avons terminé en faisant quelques petits achats : mon accompagnatrice a pris du sirop de yacon, du beurre de cacao et du klamath, et pour moi de sirop de yacon (mais je repasserais prendre du lucuma, j’en ai encore l’odeur dans la mémoire)

N’oublions pas les prix du repas! Le menu complet (entrée + plat du jour ou assiette Voy + dessert + boisson) est à 22€, un peu plus à la carte. Le plat du jour est à 12€, 11€ à emporter.

Résultat : une jolie boutique, des saveurs inédites, merveilleuses, à faire! On a pas mal l’impression que le restaurant est plus une dégustation des produits pour montrer au client comment préparer leurs produits en cuisine et les acheter. Le restaurant est petit et ouvert que le midi dans des horaires restreintes mais on a très envie d’y aller malgré les prix assez élevés.

A faire absolument!J’y reviendrais dès septembre en semaine mais aussi pour un nouveau brunch!

Attention, le service du midi n’est pas assuré jusqu’à fin juillet (chef-cuisine en vacances!)

Quelques petites photos pour la visite :

Veg Fest 2010

Dans quelques heures aura lieu la VegFest!

Rendez-vous à partir de 14h00, à Paris, Place Joaquim du Bellay dans le 1er, prés de Chatelet-Les Halles.

m

Programme de cette année :

– 14h00 : Ouverture des stands.

– 14h30 : Projection sur grand écran du documentaire “Earthlings”.

– 16h00 : Prise de parole des responsables d’organisations participantes.

– 17h00 : Projection du film “Les seigneurs de la mer”.

– 19h00 : Fermeture des stands.

De nombreux noms connus de la Vegan attitude française (et surtout parisienne) seront présents!

Je passerais une bonne partie de l’après-midi sur les stands RestoVege et VG-Zone pour aider Manu et Kardinal. Leurs stands seront aussi à côté de celui du Gentle Gourmet (premier B&B vegan de Paris), les trois promotionnant le Paris Vegan Day (qui aura lieu fin novembre)

Il y aura une after, à partir de 20h00, à La Casa
15 rue Lavoisier 93100 MONTREUIL (mais je n’y serais pas! Non, demain soir c’est ciné party, oui je vous raconte ma vie^^)

Il y aura donc plein de choses à voir (des associations de la cause animale, du végétarisme et du véganisme, mais aussi des films sur le traitement des animaux, et des végétariens/vegans bien sûr!) et à acheter (de délicieux cupcakes vegans de VeganPower , et des trucs sympas et utiles chez Un Monde Vegan et des listes de restos végétariens/végétaliens/végé-friendly!)

Ya plus qu’à espérer qu’il fasse beau (en ce moment il pleut… :/)

Plus d’infos sur le site vegfest.fr

Voodoo Child Cake (ou Katy Cake)

Voyant les photos de mes jolis petits gâteaux sur internet, ma soeur ma demandé de faire un gâteau pour sa fille de (presque) 3 ans. La petite Katy est allergique aux oeufs et ne pouvait donc pas manger le fraisier de son baptême… Tata lui a donc fait un gâteau au chocolat vegan rien que pour elle! La petite a adoré (les grands omnivores aussi, d’ailleurs…)

Le nom du gâteau vient du fait que j’écoutais du Jimi Hendrix (The Ultimate Experience) pendant que je faisait la pâte. C’est une recette inspirée du “Raspberry Blackout  Cake” du livre “Vegan with a vengeance” d’Isa Chandra Moskowitz (Post Punk Kitchen) mais sans le glaçage ni le fourrage.

l

Voodoo Child Cake

Pour un moule de 24 cm de diamètres (6 à 8 personnes)

Ingrédients :

– 200 g de farine T55

– 100 g de farine de riz complet

– 100g de cacao en poudre

– 1 sachet de poudre levante Natali (ou 2 cc de levure + 1 cc de bicarbonate de soude)

– 1/2 cc de sel

– 300 ml de lait de riz

– 100 g de purée d’amandes blanches

– 50 g de poudre d’amandes

– 120 g de confiture de framboise

– 2 cc d’extrait de vanille liquide

– 200 g de sucre de canne roux

– 1 cs de sucre roux à la vanille (Cook)

– 3 cs de pépites de chocolat noir

ù***

***

Préchauffer le four à 180°C. Enduire légèrement un moule de 24 cm de diamètre d’huile végétale ou de margarine végétale, ou le recouvrir de papier sulfurisé.

Tamiser ensemble la farine, le cacao, la poudre levante et le sel.

Dans un grand bol, mélanger le lait de riz, la purée d’amandes, la confiture, la vanille et les sucres. Battre au fouet ou à la fourchette, la confiture ne sera pas complètement dissoute dans les autres ingrédients, il en restera des petits tas. Ajouter ce mélange liquide au mélange sec en plusieurs fois et bien mélanger jusqu’à ce obtenir une masse un peu fluide. (mais qui se tienne quand même un peu, ce n’est pas un pâte à crêpes!).

Ajouter alors la poudre d’amandes, mélanger pour l’incorporer. Ajouter 2 cs de pépites de chocolat, mélanger rapidement pour les répartir dans la pâte. Verser ensuite la pâte dans le moule et le parsemer du reste des pépites de chocolat.

Mettre au four pour 40-45 minutes. Vérifier la cuisson en enfonçant la pointe d’un couteau fin au centre du cake, elle doit en ressortir sèche.

Retirer du four et laisser refroidir dans le moule.

On peut bien sûr le recouvrir d’un ganache au chocolat, et il supporterai bien un petit accompagnement de type crème fouettée (de soja ou d’amande) à la framboise ou, pourquoi pas, une crème anglaise vegan.

m

Merci à Charlie pour la dernière photo 😉 et merci à Guigui de m’avoir inspirée pour le titre 🙂
Pour ceux qui ne connaissent pas Voodoo Child et pour ceux qui ont envie de l’écouter :

Tugalik

Tugalik

4 rue Touiller

75005 Paris

RER B : Luxembourg

Metro ligne 10 : Cluny – La Sorbonne

www.tugalik.com

Leur devise : “BIO NUTRITION EQUILIBRE SAVEURS”

:

Situé entre la Sorbonne et le Panthéon, Tugalik est un restaurant bio où il est possible de manger végétarien et sans gluten. Une bonne adresse donc lorsqu’on “ne mange pas tout” surtout dans le quartier où l’on trouve énormément de brasseries, snacks et autres crêpes.

Le midi, il est possible de déjeuner sur place ou de prendre à emporter, ils auraient aussi un service livraison pour le quartier (d’ailleurs il faut que je me renseigne voir s’ils livrent limite 13e…) L’après-midi, on peut y goûter (thé ou café + pâtisserie maison), y after-worker (boire un verre entre collègues, ou tout seul peut-être…) ou y apéritiver (tapas + 1 apéritif)

Tout y est bio. L’ambiance est zen, l’intérieur fait de bois et de matières naturelles, avec de grandes lampes au plafond en forme de galets, des fauteuils confortables ou de jolies chaises en bois.

J’y suis allée pour déjeuner, assez tard (14h et des brouettes) et comme j’avais un peu de temps et qu’il n’y avait pas grand monde (à cette heure-ci, normal… mais les gens étaient plus en terrasse), j’ai mangé sur place. En entrant, on arrive devant le comptoir et si on lève la tête on voit le menu écrit sur des tableaux en bois. L’accueil est très sympathique, ni stressé ni pressé (en même temps, je devais être leur dernière cliente du déjeuner. Mais justement! souvent, lorsqu’on arrive après 14h quelquepart, les serveurs sont pressés et fatigués et ils n’ont pas la patiente de soigner les clients tardifs… eh bien ici, oui!) Je regarde le menu du jour et vois que le plat végétarien est rayé… Je demande à la serveuse s’il reste des plats végés, et avec une petite expression de regret, elle me dit que non mais va demander en cuisine. Ce que j’ai trouvé cool c’est qu’elle a essayé de me goupiller quelquechose, puis une deuxième serveuse arrive, elles échange 2-3 mots et la deuxième dit à la première qu’il peut être possible de me donner de l’aubergine aux légumes On me propose donc une aubergine farcie aux petits légumes accompagnée de riz, et je dit oui avec un gros sourire (j’adore les aubergines) On peut me la servir chaude ou froide, j’opte pour le chaud. Voyant le contenu du smoothie du jour (pommes, bananes, Speculoos, lait de soja) j’en prends un avec.

Je vais m’asseoir à table, sur un banc en bois (j’adore les bancs en bois!), j’observe le joli décor puis on m’apporte un joli plateau en bois contenant mon plat, ma boisson et un morceau de pain.

Le plat était composé d’une aubergine cuisinée à l’huile d’olive (et très savoureuse) farcie de petits légumes fermes et croquants (carottes, champignons, brocolis, courgettes, et la chair de l’aubergine en cubes) et de riz complet croquant et très bon. Le tout était très agréable et extrêmement bien cuisiné. Le smoothie, avec ses petits glaçons, était d’une douceur sans nom, et d’un goût inimitable de Speculoos (le tout très bien incorporé car la mixture était lisse et fluide) mais avec un énorme défaut, trop petit! Les smoothies sont servis dans des verres de 20 cl, on en prendrait bien 33 cl tellement c’est bon et rafraichissant!

Je n’ai pas pris de dessert car il n’en a aucun de végétalien… Mais le plat suffit amplement, surtout pour midi, et si on en veut plus on peut prendre une petite salade en entrée (il y avait de très jolies courgettes râpées qui m’avaient l’air bien sympathiques) J’ai demandé à la fille du comptoir s’ils faisaient des desserts vegan et elle m’a dit que non, c’était trop difficile (je lui ai dit qu’il suffisait de s’y connaitre et qu’il existe plein d’alternatives!)  mais qu’ils allaient essayé de s’y mettre car ils ont des demandes. Elle m’a dit qu’ils faisaient de plus en plus de plats sans gluten (ce que j’ai pris l’était, si on supprime le pain) et même un gâteau au chocolat sans gluten! (bien joli, d’ailleurs)

Tugalik est un petit havre de paix, de zenitude, où la nourriture est bonne,  saine et savoureuse. On peut y venir sans crainte, tout le monde y trouve son compte. J’y retournerais. Espérons qu’ils aient bientôt des muffins vegans!